AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entretien d'une moto : les bases

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julienc
Ch'ti Forever
Ch'ti Forever
avatar

Nombre de messages : 6094
Age : 34
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Entretien d'une moto : les bases   Ven 20 Fév - 10:48

Entretien d'une moto

La relation qui unie un motard à sa moto est généralement beaucoup plus intense qu'un automobiliste à sa voiture...Ceci impose donc une rubrique toute spéciale, car la moto plus qu'une mode est un état d'esprit. Personnellement après avoir roulé vient la séance d'entretien qui est loin d'être une corvée puisque la moto vous le rend largement au quotidien.



  1. L'entretien courant.
L'entretien courant se compose de plusieurs éléments : Le lavage, le graissage et la tension de chaîne et le contrôle des éléments de sécurité.


  • Le lavage : Privilégiez toujours un lavage au tuyau plutôt qu'un lavage karcher. Le Karcher peut endommager certains joints ou ailettes de radiateurs, l'absence de pression dans le jet d'eau ne peut être qu'un mieux. Ensuite des produits basiques font très bien l'affaire : une bassine d'eau chaude avec du produit vaisselle nettoie très bien. Une fois la moto bien nettoyée, il faut passer au séchage qui lui se fait au moyen d'une peau de chamois.


Petit truc pour le lavage : toutes les traces de graisses un peu importantes, faites les partir avec du WD 40. Le moteur aime le WD 40, en effet il constitue un excellent barrage à l'humidité.

Une fois la moto sèche, pensez à bien aérer les parties confinées comme le dessous de selle afin qu'elles aussi puissent sécher et évitent d'altérer les plastiques.

  • Pour l'entretien des chromes et de l'alu, un excellent produit : Belgom alu et Belgom Chrome. Appliqués régulièrement, ils rendent leur jeunesse aux matériaux.



  • Tension et graissage de la chaîne de transmission secondaire.


Bien que toutes les motos ne soient pas équipées de ce type de transmissions, cela concerne tout de même une grande majorité. L'entretien de ce type de transmission est contraignant mais nécessaire.

En effet une chaîne à joints thorique est fragile et il faut arrêter la légende du "lubrifié à vie". Les joints thoriques tiennent le coup mais la lubrification interne ne peut être assurée à vie. C'est pour cela qu'il faut graisser la chaîne régulièrement. J'entends par régulièrement tous les 1000 Km au moins. Perso, je ne regarde pas au kilométrage mais plutôt aux conditions de roulage (pluie, sable, etc...) ce qui me donne des fréquences de 500 km environ. Ensuite quand à la qualité de la graisse deux solutions : Les bombes prêtes à appliquer, hyper pratique mais souvent de qualité très médiocre ou alors les bonnes vieilles graisses. Concernant ces dernières chacun y va de sa recette de grand mère et de son mélange magique. Elles sont plus compliquées à appliquer (généralement au pinceau) mais plus couvrantes et de bien meilleures qualité. Dans les bonnes graisses il y a par exemple la graisse pour chaîne de tronçonneuse. Très peu onéreuse, elle convient parfaitement aux contraintes d'une chaîne moto. Vous avez aussi la graisse classique, moins adhérente ou la graisse spéciale friction (ex : la Graisse Belleville étiquette rouge) qui convient très bien et dans tous les cas cela vous reviendra moins cher qu'un aérosol pour une protection bien meilleure !

Attention pour une meilleure application de la graisse, veillez à appliquer la graisse à chaud (c'est à dire après avoir roulé), en effet la graisse atteindra un état liquide et atteindra des endroits impossible avec sa consistance à froid. Cela limitera donc l'effet projection au prochain démarrage de la moto.



Graisse en aérosol "spécial chaînes moto" :

+ : Facilité et rapidité d'application

- : Très cher, Pas forcément adapté aux chaînes moto, produit souvent de mauvaises qualité.



Graisse type huile pour chaîne de tronçonneuse :

+ : Propriété couvrantes et adhérentes très bonnes. Très peu onéreux ( Une dizaine d'euros les cinq litres).

- : Application sur la chaîne et transvasement du bidon nécessite une bonne dose de confiance en soi pour ne pas en mettre une goutte à terre.



Graisse en pot au téflon, graphitée ou multi usage :

+ : Facilité d'application, un pinceau et roulez jeunesse (attention veillez à appliquer la graisse à chaud pour une meilleure pénétration). Bonne qualité de graissage et bonne adhérence (ATTENTION : avec les graisses multi usage, bien souvent les propriétés d'adhérence ne sont pas très bonnes).

- : Le prix suivant les graisses utilisées (mais compensé par le temps de graissage extraordinaire avec un pot)



Il ne faut donc pas acheter n'importe quoi. Et contre toute attente, ce qui fera le plus de bien à votre kit ce sont les graisses qui ne sont pas forcément prévues pour une chaîne moto. Les Bombes spéciales chaînes sont bien souvent une belle arnaque pour motards pressés.

Ensuite vient le moment du dégraissage. Et bien contre toute attente, le meilleur moyen de dégraisser une chaîne est un bon chiffon sec non pelucheux et...c'est tout. Et oui pas besoin de dégraisser à tout va sous peine de nuire à l'étanchéité déjà moyenne des joints thoriques. Un chiffon convient parfaitement pour enlever les saletés abrasives.

Ensuite tous les 2 ou 3000 km vous pouvez mettre un peu de pétrole désaromatisé (2 euros la bouteille dans tous les centres commerciaux) pour dégraisser un peu plus. Ensuite regraisser.

La pluie : Aucune graisse ne résiste à une bonne pluie à moto malgré leur étiquettes souvent flatteuses "résiste à l'eau et l'eau de mer"). Après une bonne pluie à moto, un coup de chiffon sec et un regraissage sont impératifs.



Tension de chaîne : Comme on vous apprend à l'auto école une garde de 30-40 mm est nécessaire à la chaîne. Une tension de chaîne ne se fait pas avec la moto sur la latérale et encore moins sur la centrale...Non, le mieux c'est avec quelqu'un sur la moto.

Lorsqu'on commence à retendre une chaîne tous les 500 km, c'est qu'elle est en fin de vie.

Tout dépend des motos mais sur une moyenne cylindrée (600) une chaîne doit pouvoir tenir 30 000 km avec une conduite souple et respectueuse et un entretien soutenu.



Contrôle des éléments de sécurité.

Les éléments de sécurité d'une moto sont tous ceux qui sont liés à la sécurité active.

Ne jamais les négliger sous peine de sanction immédiate et les contrôler régulièrement rendra vos trajets à moto plus sûr.

Parmi les éléments de sécurité on retrouve les freins, pneus, direction et suspensions.

  • Les freins : Contrôler l'état des plaquettes de frein et du disque. Un simple contrôle visuel et tactile suffit. N'oubliez pas de jeter un oeil aux niveaux de liquide de frein. Si ils sont trop bas, deux possibilités : Une fuite ou une grande usure des plaquettes (en général il s'agit souvent de la deuxième solution). Un frottement régulier des plaquettes contre les disques n'est pas anormal, mais il peut mettre en avant un voilage du disque si ce frottement devient cyclique (frotte, frotte moins, frotte, frotte moins, etc...). Il reste possible de dévoiler des disques ce qui évite de les changer car un disque de frein est très onéreux. Un bon jeu de plaquettes peut faire, suivant la conduite, plus de 20 000 km.




  • Les pneus : on peut dire que c'est L'élément de sécurité sur lequel il ne faut pas jouer à moto. Déjà à l'achat ne prenez pas n'importe quoi, mieux vaut mettre 100 Euros de plus pour la sécurité...Ensuite à l'entretien, contrôlez les régulièrement visuellement (bande de roulement, sculpture) mais aussi la pression de gonflage car à moto plus qu'en voiture elle est très importante, le pneu étant soumis à de plus fortes contraintes.


Imaginez les dégâts d'un déjantage ou d'une explosion en plein virage sur le motard...

Personnellement j'aime bien les Bridgestone BT 020, bon compromis entre route et sport, mais un peu onéreux à l'achat.



  • Les éléments de direction et de suspension : Pour eux aussi un contrôle régulier s'impose. Veillez à ce qu'il n'y ait pas de jeu dans la direction ou dans la suspension. Moto sur la centrale prenez la roue arrière et remuez la énergiquement vous verrez vite si il y a du jeu. Idem pour la direction.


Les joints spys eux aussi sont à contrôler régulièrement. A la moindre fuite, ils sont à changer. Petite astuce pour les roulements ou les joints spys : Très souvent ils ont des dimensions normalisées pour le domaine industriel, donc il "suffit" (c'est le plus dur) d'avoir les côtes ou le modèle pour l'avoir à des tarifs souvent dix fois moins élevés.
En effet, les constructeurs profitent et abusent de leur situation pour nous demander des tarifs prohibitifs. Un exemple un joint spy de fourche de Bandit 600 vaut entre 20 et 30 Euros chez Suzuki. Chez un grossiste industriel vous le trouverez à environ 5 euros...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien d'une moto : les bases
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien de votre moto ??? Pourquoi ???
» [Do It Yourself] Entretien Courant (Revision) Moto
» L'entretien de sa moto en vidéos
» Réduire le coût d'entretien de sa moto
» Entretien de sa moto à Angers??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teamdech'Nord :: L'automobile et la moto :: Le coin des "motards"-
Sauter vers: